Warning: ob_start(): non-static method anchor_utils::ob_filter() should not be called statically in /homepages/41/d296407280/htdocs/blog/wp-content/plugins/sem-external-links/anchor-utils/anchor-utils.php on line 33

ça défile…

Aujourd’hui, après midi grand ménage pour préparer un déménagement…
Une après midi entière à déblayer une chambre habitée pendant 10 ans…
Et autant (enfin, presque) de souvenirs retrouvés… ça ne me rend pas nostalgique, car je ne me rappelle pas de ces périodes comme étant de grands moments de bonheur, mais ça fait juste « bizarre », de savoir que tout ce que l’on voit, ce que l’on lit, raconte notre vie…

Les lettres de ma grand mère (pas toujours très tendres) conservées depuis des années, les cartes que m’envoyaient ma mère lorsque j’étais partie en vacances avec mon père, parce que j’avais du mal à supporter la séparation, le poème que m’avait écrit François, en 3eme, et qu’il avait même rendu à sa prof de Français comme devoir… Les cartes et les mots de JB, précurseur dans le pseudo de « grenouille » (d’ailleurs, ne me demandez pas d’où ça vient, je ne sais toujours pas !), avec ses coeurs partout, les tu me manques et les je t’adore… Encore quelques cartes de Vince qui avait échappées au précédent classement… Mes premières lettres d’amour « élogieuses », le premier goût du bonheur…
Le faire part du mariage de mon frangin, le faire part du mariage de Fab…  Les mots du lycée, des amies parties vivre très loin ou de celles que je vois plus, qui me parlent toutes d’une « belle histoire d’amour » de 2003 qui finira par être une catastrophe assez destructrice, mais qu’importe… Les lettres d’Anne Laure, les cartes postales et les lettres de mes professeurs de collège, celles de ma professeur d’Anglais, qui, à chaque réunion parent profs, essayait de savoir, si oui ou non, François était mon « amoureux »… La carte de mon prof d’SVT de 3eme, qui était là quand la dépression s’est pointée, et qui m’a largement aidée à remonter à la surface…
Et puis une feuille, imprimée pour être ensuite découpée et collée dans un carnet « remonte moral »… Dessus, un mot d’Spry, qui date du début 2005… Un mot important par son contenu, mais aussi par sa forme… Etait ce un sms ? un mot par MSN ? En tout cas, ce n’était pas un mail, et sans ce petit morceau de papier, je n’aurais pas pu retrouver ces quelques phrases…  Un mot qui fait beaucoup d’écho, à présent… « tu arrives à me faire t’aimer alors que je ne te connais pas si bien que ça… ». Petite pensée jumelle en devenir…

Bref, encore une fois, je ne suis pas nostalgique, mais plutôt « vivante » à l’idée qu’autant de personnes et de sentiments différents ont pu traverser ma vie, et que, peut être, de mon côté, j’ai pu influencer la leur, d’une manière ou d’une autre…
Des fois, je me demande ce que deviennent certaines de ces personnes, parfois, je suis juste heureuse de les avoir croisées, et souvent, je n’ai qu’à regarder près de moi, à téléphoner, ou à écrire pour savoir ce qu’elles deviennent…

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publiée sur le blog. Les informations marquées * sont obligatoires.

*
*