Warning: ob_start(): non-static method anchor_utils::ob_filter() should not be called statically in /homepages/41/d296407280/htdocs/blog/wp-content/plugins/sem-external-links/anchor-utils/anchor-utils.php on line 33

Premiers pas à la Fac…

… et premières chutes également !
 

Comme prévu, je me retrouve dans un univers totalement inconnu. L’intitulé des cours est sacrement intéressant, et avoir Marc Jimenez et Maxime Cervulle comme profs n’est clairement pas pour me déplaire.
Mais il y a également la gestion du double cursus qui complique tout. Une fois que les emplois du temps se chevauchent et se dédoublent, il est difficile de faire sans l’administration, et mes premiers contacts ont été plus que déroutants.
J’ai parfois l’impression que choisir deux licences est vécu comme une « fantaisie ».

J’ai conscience d’avoir fait un choix qui peut s’avérer être un échec, mais j’aimerai au moins pouvoir m’en rendre compte seule, en me disant que j’ai travaillé et fait tout ce que j’ai pu pour réussir.
 

J’espère tout de même pouvoir rapidement me débarrasser de ce petit soucis pour avancer l’esprit tranquille, car les cours vont surement être passionnants. Entre les spécialistes en Esthétique et les professionnels des grands centres d’art parisiens, il n’y a vraiment pas de quoi s’ennuyer ! On nous a déjà prévu un abonnement au théâtre de la Colline, ainsi que des rencontres au Louvre,au FRAC idf, au Palais de Tokyo… L’année risque d’être dense : pas de vacances en février, fin du semestre en Mars pour laisser place au stage… D’ailleurs, pour les curieux, voilà à quoi vont ressembler mes « semestres » :
 



 

 

EDIT / 2ème jour / J’ai découvert l’expression « examen terminal » pour certains cours, ce qui me permet d’éviter tout chevauchement car j’ai le droit de ne pas y assister et de passer uniquement un écrit à la fin du semestre. Malheureusement, ça ne m’est pas d’une grande aide car certaines matières (toutes en fait, à part la philo et la sémio) me sont totalement inconnues, il faut que je trouve quelqu’un qui puisse me donner les cours, les bibliographies… et croiser les doigts pour tout comprendre comme une grande.
De plus, aucun aménagement pour un « double cursus » n’a été prévu, je me retrouve donc avec 5 ou 6h de pratique d’un art (photographie), 2 fois de la philosophie de l’art, deux fois de l’anglais, deux fois des études culturelles…
Je commence à tirer un trait sur la réussite d’une licence esthétique, mais je n’abandonne pas l’idée de suivre certains cours, qui me paraissent vraiment incontournables. Pour l’instant je suis encore bien trop partagée entre la recherche et quelque chose de professionnalisant pour fermer la porte à l’un ou à l’autre.

7 commentaires

  1. Mae

    Pour les cours que tu as en double (pratique d’un art, anglais, etc), est-ce que ce sont les mêmes programmes ? J’ai fait un double cursus aussi, et mes cours transversaux (on appelait comme ça les cours de langue, de méthodologie, d’informatique, etc) n’étaient pas dédoublés (et ça n’était pas forcément le même programme d’ailleurs, j’y pense). Tu t’es renseignée dans tes secrétariats ? Parce que c’est vraiment bête, ça te fait plus d’heures et plus de partiels à passer !

  2. Pauline

    Salut ma belle !
    Quel programme, tout cela m’a l’air passionnant… Ne te decourage pas pour le double cursus, tu en es largement capable! Il y a bien quelqu’un qui pourras te passer les cours qui te manque…
    Pour moi les études c’est terminé ! J’ai commencé à bosser dans mon musée, et que de projet en perspective ça fait plaisir ! D’ailleurs si tu as envie de le visiter un jour !
    Gros bisous

  3. Moossye

    @Mae après renseignements, en fait un vrai « double cursus » n’est pas possible, la seule chose que je peux faire, c’est suivre les deux licences de manière distincte, en doublant les cours de philo, d’études culturelles, de photographie, d’anglais etc. …

    @Pauline j’vais t’écrire un long mail toi bientôt :)

  4. Mélanie

    Hello Marion, Moi aussi je pense que ca vaut la peine d’essayer de faire les deux. le plus dur ce sera la filière esthétique, qui exige du temps pour réfléchir et lire.
    Pour l’autre filière, j’ai pleins de cours sociologie de la culture et compagnie et il faut que tu voies si tu peux t’arranger avec les profs en leur expliquant que tu fais esthétique à côté…
    Mais c’est vrai que concilier recherche et professionnalisation, c’est très dur… profites-bien de ta vie d’étudiante en tous cas. bises. mélanie

  5. Cyrielle

    Bien que cela remonte à bien longtemps pour toi, serait-il possible que tu commentes la licence d’esthétique? (Les informations disponible sur internet étant très maigres.)

  6. Moossye

    Hello.
    Alors, c’est assez simple, la licence d’esthétique a été un fiasco car on m’avait affirmé que je pourrais suivre les deux L3 en même temps… Ce qui est totalement faux : tous les cours se superposaient. En revanche, j’ai eu de l’esthétique en L3 et pour mes deux M1 (pro et recherche), et ça n’est pas du tout mon truc. Hormis quelques cours sur l’importance du jeu, je trouve que c’est très peu compatible avec l’approche des études culturellles.. voire contradictoire. En M1, je me suis retrouvée à devoir assister à des cours où les profs nous parlaient de « culture populaire » qui « manipulaient les masses », j’en passe et des meilleures. Une autre amie a été jusqu’au M2 esthétique, et elle se souvient d’un cours horrible qui a duré un semestre entier appelé « psychanalyse » : en gros, cela revenait à trouver le « complexe d’oedipe » dans chaque oeuvre étudiée. Bref, personnellement, j’ai eu plusieurs profs d’esthétique et j’ai été vraiment choquée par ce mépris de la culture populaire, je trouve leur posture très élitiste, ça m’a pas mal déçue.

  7. Cyrielle

    Quelle déception! Les intitulés des cours et la renommée de certains professeurs donnent pourtant si envie. Tu déconseilles définitivement cette licence (à quelqu’un qui est actuellement en histoire de l’art)?
    Merci de la rapidité de ta question; peu d’informations sont disponibles sur le web, tes réponses me sont donc très bénéfiques.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publiée sur le blog. Les informations marquées * sont obligatoires.

*
*