Warning: ob_start(): non-static method anchor_utils::ob_filter() should not be called statically in /homepages/41/d296407280/htdocs/blog/wp-content/plugins/sem-external-links/anchor-utils/anchor-utils.php on line 33

Day 45 : l’orgasme de tes papilles, le retour. (New York Bar)

Déjà, parlons de ce midi, où nous avons enfin pu goûter notre Sweeto Potato cake.
OMFG. C’est le paradis. D’aspect, cela ressemble à un pain d’épice, notamment la croute du gâteau qui a la même texture. Mais au goût, cela m’a beaucoup rappelé les gâteaux mousseline de ma grand mère, d’autant plus que, malgré l’aspect compact de la pâte, le gâteau est finalement assez léger et aéré, bien que très sucré (miam !)



Bref !
Pour nos derniers jours, rien de tel qu’une journée « Tokyo vu d’en haut »… Nous nous rendons donc à Shinjuku, pour profiter de la vue des deux observatoires de la mairie (gratuit, qui plus est.), et du New York Bar (pas gratuit du tout), perché au 52F du Park Hyatt Hotel.

 
Mais avant cela, nous effectuons un petit détour par le Marui Youth, puis nous achetons quelques dango mochi, et nous terminons, comme d’habitude au Taito Game pour une séance de purikuras… Nous avions repéré qu’ici aussi on pouvait emprunter gratuitement des costumes, alors nous voulions voir le choix offert…
Mal de dos et pansements, nous n’avions pas trop envie de devoir nous changer (en plus, la plupart sont en taille S), alors nous empruntons juste un accessoire, et c’est parti !







Nous nous mettons ensuite en route vers la mairie de Shinjuku, et nous commençons par l’observatoire Nord, situé au 44eme étage du building (45F).



Nous en profitons aussi pour tester le purikura de la mairie, qui propose desfonds très sympas avec le mont Fuji… Malheureusement la qualité de la bête laisse à désirer, certains fonds ne s’appliquent pas, et pour les autres le détourage est catastrophique…
L’observatoire sud n’est qu’à quelques pas, même s’il faut redescendre au rez de chaussée, soumettre à nouveau son sac à dos à la fouille, puis remonter au 45F… Par un ascenseur où nous nous sommes retrouvées avec des touristes assez particulier… Bon, je sais bien que dans certaines cultures, roter en public est tout à fait normal, mais de là à le faire au nez des gens dans un ascenseur, quand même… C’est assez spécial.





Une fois la vue bien appréciée, nous repartons à un pâté de buildings pour rejoindre le Park Hyatt Hotel… Hé non, nous n’avons toujours pas les moyens d’y louer la moindre chambre, mais au 52F du building se trouve le New York Bar… Un endroit à ne pas louper lors d’un passage à Tokyo…
Le bar, aperçu dans Lost in Translation, est réputé pour être huppé… Nous sommes donc un peu anxieuses, avec nos baskets et nos sacs à dos, et n’osons même pas entrer par la porte principale de l’hôtel… Il faudra tout de même passer par l’établissement pour y accéder, et nous sommes étonnées de la gentillesse et de l’amabilité du personnel qui, à aucun moment, ne tente de nous faire ressentir que nous ne sommes pas à notre place, parmi toutes ces dorures et ces tapis épais.
2 ascenseurs plus tard, nous y sommes : le New York Bar. Une dame, j’ose à peine l’appeler « hôtesse », nous attend à la sortie de l’ascenseur et nous mène jusqu’à une table : malgré le fait que nous ne soyons pas clientes de l’hôtel et que nous soyons un petit peu pouilleuses comparées au cadre, on nous installe à une table juste en face de la baie vitrée, sans aucun vis à vis : entre Tokyo et nous, juste une vitre.
Il est tôt pour boire un verre, à peine 17h30, mais si vous restez ou prenez place dans cet endroit après 20h, il vous en coûtera 2 000 yens, juste pour votre présence, car les groupes de jazz commencent à jouer à cette heure.
Je commande un L.I.T. : sake, liqueur de fleur de cerisier et peach tree, Cathy opte pour un Calimocho : vin rouge, coca, jus d’orange et morceaux d’ananas.



La larme à l’œil, nous apprécions la vue, et je m’extasie devant mon cocktail, tout simplement délicieux.
Le bar est calme, la déco est toute sobre, et j’entends Nina Simone qui chante I’m Feeling good…
Ayant bien conscience que c’est peut être la seule fois de notre vie au New York Bar, nous testons un plat dont nous avions entendu parler : les frites cuites dans la graisse de canard.
Yummy. Pour se les partager, cela nous aura coûté 600 yens chacune, et cela les valait largement : les frites sont vraiment succulentes, pas grasses, croustillantes, salées, persillées, aillées… Et le ketchup homemade est à tomber par terre : un mix entre le meilleure ketchup du monde et la meilleure sauce barbecue…



Les minutes et les heures passent, le soleil se couche pour de bon et la lune se lève… C’est la pleine lune, et c’est magnifique…



Un deuxième et dernier cocktail, pour moi ce sera un Rush Street : cognac, liqueur de mandarine et sirop d’amande, et pour Cathy, une coupe de champagne agrémentée de purée de pêche…
A côté de nous, un occidental seul à sa table nous adresse la parole. Comme nous, il est français, comme nous il est parisien… C’est assez rare que nous discutions avec d’autres touristes, et c’est surtout la première fois que le courant passe. Tant de questions nous ont été posées avec un tel naturel que nous nous demandions parfois même si nous n’avions pas affaire à un journaliste ayant omis de préciser sa profession…
Mais 20h approche, et il est temps de demander l’addition, tout en payant les yeux fermés… Pas grave, nous avions prévu de manger des pâtes pour nos derniers jours…

A nous les rues de Shinjuku quand la nuit vient de tomber et que les enseignes s’éclairent… Une heure de marche à pied dans l’agréable chaleur de la soirée… Et encore une fois, l’envie de rester à Tokyo, encore un peu…

 

6 commentaires

  1. Magnifique! Je ne suis ni fana de cocktails, encore moins de bars huppés, mais ce que je peux comprendre, c’est le ressenti. Et cet article est gorgé de sensations. Merci.

  2. Moossye

    Moi non plus je ne suis pas du tout fan d’endroits huppés (par contre, de cocktails…), mais, ce que j’ai aussi aimé au NYBar, c’est qu’ils auraient vraiment de quoi faire une ambiance « bling bling » et qu’il n’en est rien. Les serveurs sont ultra discrets, la déco est vraiment sobre… J’ai vraiment passé un bon moment au calme, sans me demander si j’étais à ma place ou non, et c’était vraiment agréable :)

  3. Moossye

    (et j’ai dit 3 fois « vraiment » en 3 lignes T_T’ )

  4. ça a l’air vraiment sympa :)

  5. vraiment 3 fois? j’aurais dit 4… mais vraiment, je chipotte!
    Trève de plaisanterie je comprends ce que tu veux dire et ça devait etre vrai,.. euh carrément apréciable ^

  6. Rodrigue

    Boire un verre au même endroit que Bill Murray et Scarlett Johansson… C’est sûr, lors de mon voyage à Tokyo en novembre prochain, je n’y manquerai pas ^^

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publiée sur le blog. Les informations marquées * sont obligatoires.

*
*