Warning: ob_start(): non-static method anchor_utils::ob_filter() should not be called statically in /homepages/41/d296407280/htdocs/blog/wp-content/plugins/sem-external-links/anchor-utils/anchor-utils.php on line 33

Partir au Japon, quand ? comment ? combien ça coûte ?


Comment je suis partie ?
Comme une grande, avec une copine. On a tout fait toutes seules : l’avion, la recherche d’auberges, le circuit d’une semaine Kyoto / Nara / Osaka, les endroits à visiter, etc… On n’est passées par aucun intermédiaire. On aura commencé par une galère d’auberge de jeunesse, mais tant pis, on est quand même fières de nous. D’autant plus que l’on n’a jamais galéré dans les transports.

Quels guides choisir ?
J’ai le Lonely Planet « Tokyo en quelques jours », très bien car il possède des cartes, et des résumés quartier par quartier qui sont très utiles et concis.
J’ai aussi « Tokyo Itinéraires », un plus gros bouquin, plus long à lire, mais vraiment superbe, qui, comme son nom l’indique propose des itinéraires thématiques et / ou par quartiers pour Tokyo et quelques escapades autour de Tokyo. (Par contre son homologue « Osaka, Kyoto, Nara », est vraiment pas terrible.)
Pour les questions d’ordre pratique, j’ai passé un peu de temps sur Voyageforum.com, qui peut être de très bon conseil sur des petits détails. Et puis en général, j’ai fait de nombreuses recherches sur internet, presque tous les jours.
En rentrant j’ai aussi trouvé un Hachette « Le Japon ». Mise à part 4 fautes dès les deux premières pages, le guide est très complet, très intéressant. J’aurais aimé pouvoir le découvrir avant.
On s’est un peu servi du Cartoville, mais très peu car l’office de tourisme distribue un petit guide avec des cartes très bien faites.

Combien ça coûte ?
- Le billet d’avion, via Scandinavian Air System en classe éco, avec escale à Copenhague, réservé 2 mois à l’avance : 880€. On peut trouver moins cher je pense.
- L’auberge de Sakura House (une chambre de 12m² que l’on se partage, dans un grand appart, avec une grande terrasse, le wifi, la machine à laver, une vraie cuisine…) : 61 500 yens le mois, soit, au taux de change actuel, 545€ le mois. En sachant qu’à la fin du séjour, qu’importe la durée, tu leur laisse 10 000 yens., soit pas loin de 100€. Solution à conserver pour les longs séjours donc. Sur internet on peut glaner pas mal d’adresses de plus petites guesthouse, plus familiales et sans ce genre de frais… Il faut juste vérifier un petit peu l’état des chambres pour ne pas vivre l’expérience « Yadoya »…
- La nourriture… Dans un 100 yen shop, on peut se faire un repas pour moins de 300 yens. Dans un conbini, on peut en avoir pour moins de 600 yens, mais on se lasse vite de la nourriture. Dans un fast food à la japonaise (un distributeur automatique où tu commande ton plat, servi ensuite sur un bar où tout le monde mange), les plats sont entre 300 et 600 yens. Et pour les resto, on peut manger un plat pour entre 750 et 1200 yens.
En sachant que si tu veux pouvoir manger des fruits et des légumes, soit tu passes ton temps à regarder les nouveaux arrivages au 100 yens shop, soit tu raques sévère. (Ou alors, tu prends un bol de Tempura de légumes !)
- Les transports, c’est le plus cher. Déjà, de Narita au centre de Tokyo, comptez 1400 yens par le moyen le moins cher (Keisei Limited Express.).
Ensuite, pour le métro, il faut savoir que ça n’est pas comme en France, toutes les lignes n’appartiennent pas à la même compagnies : si vous empruntez deux lignes de deux compagnies différentes pour un trajet, il faudra payer deux billets, avec à chaque fois un droit d’entrée pour chaque ligne.
Mais même sans ça, le métro reste cher. à Osaka, j’ai payé 200 yens pour deux stations. Ici, pour aller à Shinjuku, (2 stations), je paye 170 yens. Bref, même si vous faites un seul A/R en métro par jour, comptez déjà 5€. Mais quand on voit la distance parcourue, il faut comparer cela aux tarifs du RER parisien… Et finalement, ça n’est pas si cher !
Il existe des pass, mais c’est 1000 Yens par jour alors il faut que cela soit rentable. D’autres pass sont dispo, uniquement pour la compagnie Tokyo Metro, mais on ne peut les acheter qu’à l’aéroport de Narita.
Bref, c’est vraiment l’élément à ne pas oublier dans un budget.
Pensez aussi à vous renseigner sur le JR Pass si vous voulez bouger de Tokyo. Pour ma part, cela n’était pas intéressant et, pour faire Tokyo -> Kyoto, puis Osaka -> Tokyo, cela nous aura coûté 64€ l’A/R en bus de nuit, via Willer.
- Les souvenirs on peut trouver des choses sympas pour quelques euros, entre les 3 coins shops, les 100 yens shops, les petites boutiques des temples, les boutiques de souvenirs aux alentours (Maneki Neko entre 300 et 700 yens pour les petits modèles.), le Mandarake de Nakano, l’Oriental Bazaar etc…

Quand partir ?
- On m’a toujours déconseillé l’été. Mais c’est la seule période à laquelle je pouvais partir aussi longtemps. L’été, il faut faire attention à loger dans un endroit climatisé, car la nuit est plus ou moins à la même température que le jour, c’est à dire 35° en ce moment, et pire en Août. L’été, c’est bien si vous restez longtemps et que vous ne vous prévoyez pas des journées de fous, car je vous assure qu’après 4h à marcher sous 37°, avec 80% d’humidité, vous n’avez pas envie de rempiler pour 4h malgré la beauté des paysages. Ou alors il faut savoir alterner visite d’endroits climatisés (centres commerciaux) et en plein soleil (temples, rues et parcs.). A savoir qu’en Juillet et en Août, il est possible de faire ascension du Mont Fuji. En revanche, voir Fuji-san depuis Tokyo s’avère impossible à cause de l’épaisse brume due à l’humidité.
- La saison des pluies se déroule approximativement de mi juin à mi juillet. Et celle des typhon, de mai à octobre. Pour les tremblements de terre, c’est tout le temps ! En deux mois, on en a eu 6.
- Sinon Avril et la floraison des cerisiers, tout comme Octobre et le rougissement des feuilles d’érables sont deux périodes très réputées.



Orientation.
Avant de partir, l’orientation était ma principale angoisse. J’avais lu de nombreux carnet de voyages où les auteurs racontaient qu’ils se perdaient inlassablement dans les couloirs des métros et les ruelles de Tokyo.
Alors, au risque de paraitre méprisante, j’aimerais bien savoir comment il est possible de se perdre autant dans le métro de Tokyo ! J’en ai déjà parlé dans mon article dédié au métro, s’y repérer est vraiment très aisé. Si on doit comparer cela au RER Français, je trouve le métro japonais bien mieux expliqué.
Pour ce qui est de l’orientation en ville… Il faut savoir qu’au Japon, très peu de rues portent des noms, et les numéros des buildings ne sont pas ordonnés comme en France, bref, au premier abord, c’est le bordel. Mais en réalité, c’est juste une autre logique / organisation, qui marche tout aussi bien.
Pour simplifier, quand vous cherchez un lieu, il y a deux solutions : soit on vous fourni un plan, soit juste une adresse. Les plans sont souvent très bien fait car, pour pallier à l’absence de nom de rue, on y trouve tous les magasins devant lesquels vous passerez, et, pour les hôtels par exemple, l’itinéraire est même ponctué de photographies. Si vous ne disposez que d’une adresse, pour ma part, j’entrais la bête dans Google Maps, et je reportais l’itinéraire sur ma carte. Google Maps vous indique lui aussi tous les conbinis que vous croiserez, ainsi que les feux.
Dans le pire des cas, si vous êtes perdus, voici la solution à tous vos problèmes : mettez vous dans un endroit fréquenté, ouvrez une carte, et prenez un air désespéré. Un Japonais anglophone viendra vite vous aborder pour vous aider du mieux qu’il peut, engageant par la suite la conversation sur votre ville d’origine.
Attention, évitez de partir sans carte ni itinéraire… Car une fois éloigné du centre de Tokyo, le métro représente vite ses sorties uniquement en Kanjis (pour Gotokuji par exemple.), alors il vaut mieux repérer à l’avance à quel point cardinal se situe votre sortie.
En parlant de point cardinaux, si vous consultez un plan en pleine rue, soyez avertis : le nord n’est jamais au nord. Le plan est ajusté de manière à ce que tout soit représenté « selon la position que vous occupez »… Le nord a donc souvent la tête en bas.

Conseils en vrac…
- Renseignez vous bien sur l’auberge que vous choisissez. Et évitez Yadoya Guesthouse. Demandez à visiter la chambre avant de donner le moindre millier de yens. Sakura House est bien, mais plutôt à réserver pour les longs voyages, compte tenu des 10 000 yens qu’il faut laisser à la fin pour « l’usure naturelle ».
- Posséder un logement avec frigo, congélateur et cuisine permet d’économiser pas mal d’argent sur la nourriture, je ne me suis fournit qu’au 100 yens shop, on se faisait à manger chez nous, c’est plus équilibré que les bentos des conbinis, plus varié, et moins cher.
- Ayez toujours sur vous un plan de métro bilingue (romaji et kanjis), car certaines stations ne traduisent pas les panneaux, il vous faudra donc apprendre les kanjis de votre station pour vous diriger. C’est assez rare, mais le jour où ça arrive, c’est pas drôle du tout.

Liens utiles
- Hyperdia, pour connaitre tous les horaires de métro, trains, shinkansen… Attention cependant à la partie itinéraire, qui a tendance à proposer, parfois, des itinéraires avec plusieurs changements alors qu’il est possible de faire beaucoup plus simple pour le même prix, voire pour moins cher.
- Pour la météo, les séismes, les alertes, les typhons : www.jma.go.jp

 

22 commentaires

  1. Mazette.
    J’ai adoré les résumés, suivre votre parcours, les photos… Et puis ce petit résumé à la fin, c’est parfait.
    Bon retour sur terre !

  2. Merci pour ce résumé très bien fait et agréable à lire :-) Ca me servira quand j’irai!

  3. Merci ça m’aidera beaucoup pour mon futur voyage. (Noël certainement)

    Je fais tourner le lien…

  4. Pas mal comme guide, j’devrais faire le même suite à mes voyages la bas…
    Par contre tu as oublier qu’il y a la Pasmo et la Suica qui évite d’avoir des ticket physique et qui permet aussi de payer dans bon nombre de magasin.
    Et aussi google maps qui permet de te donner tes trajet de metro/JR/Shinkansen (pas encore dispo en France mais tout à fais viable sur le japon)

    Sinon c’est niquel et super sympa à lire, et sa donne des bases pour des gens qui auraient lut vos périples.

  5. Moossye

    @Riges alors, je n’ai pas parlé de Suica et Pasmo car c’est la première chose que j’étais sensée acheter au Japon et… je ne l’ai finalement jamais fait. Donc même si je connais grosso modo le fonctionnement, je ne me sentais pas trop légitime de donner des conseils là dessus.

    Pour Google Maps, on s’en est pas mal servi pour les itinéraires… Tiens d’ailleurs, je vais rajouter une partie orientation.

  6. Pour notre voyage, on avait eu les billets chez scandinavian pour 620€ pour un séjour en avril/mai, faut suivre les promos qui peuvent être très intéressantes !

    Pour un séjour court, je conseille les K’s house, on a pas mal séjourné là-bas notamment à Kyoto et Tokyo, c’est vraiment le top, surtout Tokyo où le staff est super (Kei !)

    Et la suica aide beaucoup dans Tokyo pour le métro, pas besoin de s’embêter avec les tickets, juste à garder du crédit dessus, et la consigne est de 500¥ (je l’ai gardé au cas où pour mon prochain voyage :D)

  7. Il serait bon de préciser que pour les transports, sur les grandes lignes nationales et tout les lignes de métro Japan Rail (Yamanote par exemple (celle qui fait le tour de la capitale en passant par Ike, Shibuya, Shinjuku etc…)), il y a le JR PASS. Si vous ne restez que su Tokyo, c’est surement trop, mais rien qu’avec un aller/retour Tokyo-Kyoto, vous l’amortissez.. Pour l’avion, tarif possible chez ANA (entre autre) à moins de 730€ vol sans escale si l’on s’y prend 6 mois en avance.

  8. Marion

    j’aimerais tant pouvoir partir comme ça à l’aventure, mais c’est pas trop le trip de mon mari qui préfère faire un circuit organisé, mais c’est hors de prix !!! j’espère pouvoir le convaincre un jour, parce que partir au japon c’est le rêve de toutes celles et ceux qui sont passé par ici ^^

  9. Moossye

    @Narsauva oui c’est vrai, je vais le rajouter, je ne l’avais pas mis car, cela n’étant pas avantageux pour nous, je ne connais pas trop les tarifs… Tiens d’ailleurs, il faut que je rajoute un truc sur les bus de nuit.

    @Marion bon, je prêche pour ma paroisse, mais j’ai 22 ans, c’est mon premier voyage, on a tout organisé seules, donc c’est que c’est largement faisable ! Je trouve que le Japon est vraiment une destination qui se prête au voyage sans tour operator : tout est très bien expliqué, n’importe quelle résidence offre un accès à internet, c’est super sécurisé…

  10. Pauline

    Salut ma belle,
    Merci pour ces derniers conseils… J’ai suivi chaque jour tes articles, toujours au top poulette !!!!
    Je pense partir d’ici un an avec un visa working holiday de 1 an, tu viendras me voir ??? En attendant économies, economies………argh, j’ai hate !! Gros bisous et à bientôt j’espère !

  11. Tu parles de google maps, est ce que tu as activé un forfait data à l’étranger sur ton téléphone par exemple pour avoir une aide pour te diriger ?

  12. J’allais oublier, après un merci pour les tonnes de photos, merci pour les billets tout au long de votre voyage ;)

  13. Moossye

    @MasterLudo non, pas de forfait data, c’était vraiment très très cher chez Orange. Donc j’utilisais Google Maps sur mon ordi pour voir où se situait l’adresse, et ensuite, je redessinais tout l’itinéraire sur les cartes de l’office de tourisme (qui sont bien faites :) )

  14. Tifn

    Vraiment super ton blog, beaucoup d’infos qui vont m’aider en prévision de mon voyage qui approche, et tes photos sont tout simplement superbes! Quel appareil as-tu utilisé ?

  15. Moossye

    J’ai un vieux Canon EOS 300D, qui commence à me lâcher, à mon grand regret. :(
    (Avec un objectif standard, et un 50mm pour certaines photos.)

  16. Mary

    Moossye pourrais tu me dire dans quels quartiers logiez vous ? (Mon FR est bon ? :-) )

  17. Moossye

    Hello, on logeait à Akebonobashi, c’est dans l’arrondissement de Shinjuku, mais plus calme quele cntre de Shinjuku (C’est à 1 station de métro de Shinjuku sanchome).
    Si tu regardes le site de Sakura House tu pourras retrouver notre logement, c’est le Akebonobashi 2, Chambre 5D-1
    C’est calme, j’ai adoré le quartier, cependant, je pense que d’un point de vue économique, c’est mieux de choisir un logement près d’une gare JR (nous, c’était Toei si mes souvenirs sont bons), où les tickets ont un peu moins chers :)

  18. Moossye

    La voilà : http://www.sakura-house.com/english/premise/akebonobashi_2/5d1.htm :)

  19. Mary

    Je garde ce lien ! (Merci !) et une dernière question ! Comment était les colocataires ? (pas bruillant ?) Merciiiiiiiii :))))

  20. Moossye

    Malheureusement, tu ne sais jamais avec qui tu es en colocation dans ce genre de guesthouse ! Nous avons eu des coloc’ très gentils, et d’autres avec qui l’ambiance n’était pas géniale. Le bruit peut être problématique (il l’a été 2 ou 3 fois en 2 mois, ça n’est pas énorme), mais c’est surtout l’hygiène des parties communes (cuisine, vaisselle, salon, wc et salle de bain) qui pose vite problème ^^

  21. Nicky

    Dis moi, vous logiez où à Kyoto et aux autres endroits ? :))

  22. Moossye

    Alors, là comme ça, je ne me rappelle plus des noms, (Nara je crois que c’est Ugaya Guesthouse, que je te recommande chaudement), mais si tu regardes dans mon carnet de voyage, à chaque fois que nous arrivions dans une nouvelle ville, je mettais quelques mots sur l’hotel :)

2 Trackbacks

  1. By Twitted by EriiiiC on 8 septembre 2010 at 17 h 42 min

    [...] This post was Twitted by EriiiiC [...]

  2. By Twitted by QCTX on 8 septembre 2010 at 18 h 32 min

    [...] This post was Twitted by QCTX [...]

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publiée sur le blog. Les informations marquées * sont obligatoires.

*
*