Warning: ob_start(): non-static method anchor_utils::ob_filter() should not be called statically in /homepages/41/d296407280/htdocs/blog/wp-content/plugins/sem-external-links/anchor-utils/anchor-utils.php on line 33

Des jeux vidéo à la Biennale de Venise ?


(Article initialement publié chez Blog-Coop.com)

Après l’annonce d’une exposition sur les jeux vidéo au Grand Palais, c’est donc au tour de Venise ! A partir du 4 juin aura lieu la 54ème Biennale d’art de Venise, l’une des manifestations d’art contemporain les plus attendues dans le monde. Au détour d’un flyer découvert grâce à Simon, j’ai pu y découvrir la présence de jeux vidéo lors d’une exposition intitulée Neoludica, organisée pendant cette Biennale, tel un evento collaterale (en italien dans le texte).

Neoludica est une exposition organisée par Deborah Ferrari et Luca Traini de la GameArt Gallery. Au programme, de nombreux artistes et de nombreux jeux. On pourra notamment découvrir les travaux des Belges Tale of Tales (8, The Path…), on y trouvera également les travaux de Matteo Bittanti, co-auteur du pavé de l’ouvrage Gamescene, art in the age of video game, portant sur les artistes contemporains dont les travaux sont emprunts de reférences ou de logiques vidéoludiques.



Cependant, reste à savoir ce que donneront ces expositions sur la durée. Je ne me fais pas trop d’inquiétude quant à Neoludica et la GameArt Gallery, dont le projet se développe depuis 2008. Je pense plutôt au Grand Palais, et je m’interroge vraiment sur la place qu’aura le jeu vidéo dans ces institutions françaises dans quelques années, voire dans quelques mois. Centre Pompidou, Musée des Arts et Métiers, Musée Guimet, Grand Palais… Petit à petit, chaque institution artistique possède son exposition de jeux vidéo, mais au delà de l’événement, la place accordée au jeu vidéo a-t-elle changé ? Après Play it Yourself, le Centre Pompidou a proposé un Space Invaders-like pour la Nuit des Musées 2011. Le Musée des Arts et Métiers travaille depuis plusieurs années sur le jeu Plug qui servirait de dispositif de médiation… Des initiatives intéressantes qui rappellent cependant plus l’intégration de procédés ludiques que la présence de « vrais » jeux vidéo au sein des musées ou de débats sur ces derniers. On notera tout de même l’espace permanent « Jeux Vidéo » de la Gaité Lyrique. Et je vous parlerais bientôt de la suite de l’exposition Arcade ! Jeux vidéo ou Pop Art ? (sur laquelle je travaille toujours) qui poursuit sa tournée, et transforme l’essai en proposant une résidence artistique à un collectif de game designers indépendants… Et voilà comment débuter un article sur un sujet et finir par disserter sur un autre.

PS: j’ai essayé de vous retranscrire au mieux le fruit de mes petites recherches, mais l’annonce étant récente, la majorité des informations sont en italien, une langue, que, malgré mes origines ritales lointaines, je ne domine absolument pas ! Pour ceux qui ont la chance de comprendre cette langue, c’est par ici.

PS 2 : Sur la gamification de la culture et sur Plug, voir ce compte rendu de l’Atelier Français. [PDF]

 

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera jamais publiée sur le blog. Les informations marquées * sont obligatoires.

*
*